PDA

Afficher la version complète : Debian : guide de survie en milieu instable...



thveillon
16/02/2008, 21h39
Dans la dernière mouture du guide de référence Debian (http://people.debian.org/%7Eosamu/pub/getwiki/html/index.en.html) (pas encore traduit je crois dans cette version) je suis tombé sur cette intéressante section, à lire ABSOLUMENT pour entrer de plein pied dans le monde fantastique de la "distribution aux trois visages".


<div class='quotetop'>Citation </div>
3.1.1. The basic precautions :

http://people.debian.org/~osamu/pub/getwiki/html/images/warning.png Warning Do not install packages from random mixture of suites. It will likely break the package consistency, which requires deep system management knowledge, such as compiler ABI, library version, interpreter features, etc.

The newbie Debian system administrator should stay with stable suite of Debian system while applying only security updates.
I mean that some of the valid actions are better avoided, as precaution, until you understand the Debians system very well:

Do not include testing or unstable in /etc/apt/sources.list,
Do not mix standard Debian with other random non-Debian archive URL such as Ubuntu in /etc/apt/sources.list,
Do not create /etc/apt/preferences,
Do not change default behavior of package management tools through configuration files without knowing their full impacts,
Do not install random packages by "dpkg -i <random_package>", Do not ever install random packages by "dpkg --force-all -i <random_package>", Do not erase or alter files in /var/lib/dpkg/, or
Do not overwrite system files by installing softwares directly compiled from source. (Install them into /usr/local or /opt.)
The serious Debian system administrator who runs mission critical servers, should use extra precaution:

Do not install any packages including security updates from Debian without thoroughly testing them with your particular configuration under safe condition. (Although Debian has been offering extremely stable system for a long time and will try to do so with its best effort, you as the system administrator are responsible for your system in the end.)
The non-compatible effects caused by such actions to the Debian package management system may leave your system unusable.

3.1.2. The life with eternal upgrade :

Despite of my warnings above, I know, many readers of this document wish to run the testing or unstable suites of Debian system as their main Desktop system since they work very well for the Desktop purpose with the latest features. It takes no more than simply set the distribution string in the /etc/apt/sources.list to the suite: testing or unstable; or the codename: lenny or sid.

This will let you live the life of eternal upgrade.

http://people.debian.org/~osamu/pub/getwiki/html/images/caution.png Caution For your production server, the stable suite with the security updates is recommended. If you really need the latest version of some programs available in the testing or unstable suites for your server, please backport them to the stable system by yourself. You may use backport services such as <a class="ulink" href="http://backports.org/" target="_top">http://backports.org as your backporting reference but you should check the contents and requirements of each package by yourself. Keep an extra careful eyes on the security issues for packages locally backported.

The use of testing or unstable is a lot of fun but comes with some risks. Even though the unstable suite of Debian system looks very stable for most of the times, there have been some package problems on the testing and unstable suite of Debian system and a few of them were not so trivial to resolve. It may be quite painful for you.

Here are some ideas to ensure quick and easy recovery from bugs in Debian packages:

make the system dual bootable by installing the stable suite of Debian system to another partition.
make the installation CD handy for the rescue boot.
consider installing apt-listbugs to check the Debian Bug Tracking System (BTS) (http://www.debian.org/Bugs/) information before the upgrade. learn package system infrastructure enough to work around the problem.
create a chroot or similar environment and run the latest system in it in advance. (optional)
(If you can not do any one of these precautionary actions, you are not ready for the testing and unstable suites.)

Enlightenment with the following will save a person from the eternal karmic struggle of upgrade hell and let him reach Debian nirvana.[/b]


Si vraiment vous êtes réfractaires à l'anglais pour des raisons culinaires ou autres, insistez ici et je trouverais le temps de traduire ce passage ce soir, ou de chercher une traduction en cours du document.

ps : désolé pour le quote, mais les balises codebox donnent un truc illisible avec un scrolling horizontal d'un kilomètre...

oh!rocks
16/02/2008, 22h00
En gros (mais alors en TRÈS gros :lol: ) :

(If you can not do any one of these precautionary actions, you are not ready for the testing and unstable suites.)

Installez une etch de base et restez-y, cré bon gu de vindiou !! Le temps d'apprendre avec un grand A... c'est-à-dire lire des centaines de pages de doc en anglais pour la plupart (commencez impérativement par les docs debian et apt en français à installer par synaptic - ou aptitude, me souffle Yoplait ;) - dans /usr/share/doc.

Je laisse à phoenix le soin (et le plaisir) de traduire la dernière ligne ! :lol:


à plus,

oh!rocks

moniroje
17/02/2008, 00h22
wé mais je lis ce message juste après avoir installé ma Debian 3° passée gaillardement de Etch à Lenny!!!
(et depuis, plus de gedit ou de kwrite, ouinnnn!!!)

Est-ce que ça serait bien que dans le fichier apt.conf je modifie la ligne:
APT::Default-Release "testing";
par celle-ci?
APT::Default-Release "stable";

thveillon
17/02/2008, 02h00
Trop tard, Mwhaaaahaha ! Les esprits retors de Debian ont rendu le chemin aisé dans un sens, mais il n'y a plus de retour possible ! :diable:

Sérieusement, le downgrade n'est pas facile, c'est le meilleur moyen d'avoir des problèmes. Sois tu installes en etch4-r2 où tu restes en Lenny avec un deuxième linux sur ta machine (ouf, y'a suse !). Lenny n'est pas vraiment difficile à gérer, mais il faut être un peu attentif aux mises à jour avant de cliquer sur "ok", si on constate un problème il faut aller voir les rapports de bug AVANT de picorer dans les commandes au pif (!), se tenir au courant un minimum sur les sites Debian ou en s'inscrivant à une ou deux listes de diffusion...

Si la machine est utilisée comme serveur ou comme machine unique pour le boulot, pour stocker 100% des photos perso, ...etc ==>> Etch

Si on a une solution de secours, des sauvegardes récentes, et qu'on prend la peine de se documenter Lenny est un bon compagnon, moins boguée d'après mon expérience qu'une *buntu par exemple (pas tirer les *buntuïstes, mais ubuntu EST une Lenny croisée Sid sauce Canonical...).

Ce que dit le Monsieur du manuel entre les lignes c'est aussi que si on utilise Lenny faut pas s'étonner si on se voit répondre "rtfm" chez Debian : soit on a les compétences et on assume, soit on apprend en terrain moins hostile...

Une fois qu'on est plus à l'aise on peut se lâcher et c'est fantastique, faire tourner une Lenny avec le dernier noyau Sidux patché maison, fonctionner avec la dernière version svn de Cinelerra ou du pilote de sa webcam, créer un chroot pour tester ses bêtises (!) grandeur nature ou démarrer Suse sur le même noyau que Debian et en même temps... Il n'y a pas de garde-fou chez Debian, c'est la liberté totale de construire ton système, mais également les responsabilités qui vont avec cette liberté...

moniroje
17/02/2008, 09h29
Bon, alors je reste Lenny... mais ç'est pas pour me déplaire.
Le Etch est probablement très bien mais bon, avec mon Basket du siècle dernier en dernière version, l'est peut-être super costaud mais bon, ...c'est vrai que c'est pour toutl'monde!!!
A côté, la Suse, c'est une Porshe!!! costaud mais vroum, vroum!!! et un popotin divin ne s'y déplairait à la chaleur du cuir. Voilà, la Suse c'est le rêve devenu réalité: on est beau et jeune et intelligent, on a une Porshe pour faire discret et une blonde scandaleuse au bras: Suse 10.3! La Etch, à côté, c'est un taxi.
Par contre, la Lenny, on dirait une Suse!!! oui mais comme les belles Italiennes, tiens, une Alfa coupé ou une Masérati (chais pas, je ne l'ai pas encore poussé à donf); la Lenny, elle me rappelle la Mandriva (wé, je vous entends d'ici gueuler: Dehors!!!)
Donc, tant pis, chuis condamné à Lenny jusqu'à mon prochain big plantage; promis, si Debian IV, il sera Etch.
En attendant, vais essayer d'être sage; de savoir refuser les maj; pas facile!!! m'en rappelle pour Debian II, Lenny pour installer the last Basket: qui m'a demandé un tas de paquets en plus, que j'ai dit Oui sans regarder; et après, la p... de galère et le naufrage de DEbian II !!!
Dites-moi déjà les maj à éviter??? les noyaux par exemple??? surtout quand on a celui d'hier? Vais suivre plus pas à pas Thveillon et oh!rocks! vais les saouler de : "Et quoi que je fais maintenant???" et "Comment qu'on fait??" et quand ils en auront marre, ils me refileront l'adresse d'un forum supérieur à Alionet... que ça existerait...
Sans blague, avec Keep, je Keep maintenant tous les 3 jours mon boot et mon etc sur une partition que j'ai commune à Suse et à Debian

phoenix
18/02/2008, 01h01
<div class='quotetop'>Citation </div>
Enlightenment with the following will save a person from the eternal karmic struggle of upgrade hell and let him reach Debian nirvana.[/b]

:clap: :clap:


<div class='quotetop'>Citation </div>
Je laisse à phoenix le soin (et le plaisir) de traduire la dernière ligne ![/b]

:bleble: