PDA

Afficher la version complète : OpenBSD : à l'intention de Jacqueline



ahlner
24/08/2008, 23h52
Jacqueline,

Voici les liens sur OpenBSD, et comment je les ai trouvé :

openbsd.fr : pas bon
openbsd.org/fr : bon

Page mère :

http://www.openbsd.org/fr/index.html


Plateforme Intel et compatible :

http://www.openbsd.org/fr/i386.html

Lien général pour l'installation, de Alpha à Zaurus :

http://www.openbsd.org/faq/fr/faq4.html#Start


Quand je parlais de difficulté pour OpenBSD, ce n'est pas pour le système en lui-même, que je ne connais pas encore, mais pour son processus d'installation qui est moins automatisé que NetBSD et FreeBSD.
Il y a beaucoup d'interventions manuelles, mais le manuel a été réalisé avec soin et est clair.
quand des commandes sont dangereuses, elles sont suivies d'explications supplémentaire.
Comme toujours, c'est le partitionnement et le bootmanager qui sont pointus.
Mais dans les BSD, il y a autre chose : il ne suffit pas de créer une partition BSD, une "slice", il faut utiliser le disklabel, qui permet de créer plusieurs partitions BSD dans la "slice" :

a / 500 MO
b swap 250 MO
d /tmp 100MO
e /usr 4GO
f /home 3 GO

et ces dernières ne sont connuées que de BSD, elles n'en forment qu'une parmi les autres.
Les slices doivent être des partitions principales, et celle d'OpenBSD doit être active, comme celles de Win, pour démarrer.
Je n'ai pas beaucoup avancé, mais OpenBSD, comme NetBSD, ne m'a pas cherché des noises avec la géométrie des disques commes dans FreeBSD, que je trouve plus avancé et robuste que NetBSD. Mais ce dernier s'installe en 4 ou 5 langues, dont le français.

Voici un extrait de ce qui est critique :

Disk: wd0 geometry: 2586/240/63 [39100320 Sectors]
Offset: 0 Signature: 0xAA55
Starting Ending LBA Info:
#: id C H S - C H S [ start: size ]
------------------------------------------------------------------------
*0: 06 0 1 1 - 202 239 63 [ 63: 3069297 ] DOS > 32MB
*0: 0B 0 1 1 - 202 239 63 [ 63: 3069297 ] Win95 FAT-32
1: 00 0 0 0 - 0 0 0 [ 0: 0 ] unused
2: 00 0 0 0 - 0 0 0 [ 0: 0 ] unused
3: 00 0 0 0 - 0 0 0 [ 0: 0 ] unused


Enter 'help' for information
fdisk: 1> help
help Command help list
manual Show entire OpenBSD man page for fdisk
reinit Re-initialize loaded MBR (to defaults)
setpid Set the identifier of a given table entry
disk Edit current drive stats
edit Edit given table entry
flag Flag given table entry as bootable
update Update machine code in loaded MBR
select Select extended partition table entry MBR
swap Swap two partition entries
print Print loaded MBR partition table
write Write loaded MBR to disk
exit Exit edit of current MBR, without saving changes
quit Quit edit of current MBR, saving current changes
abort Abort program without saving current changes
fdisk: 1>

Voici un exemple d'éclaircissement ;

Quelques commandes doivent être expliquées :

* r ou reinit : Efface la table des partitions existante, crée une grande partition OpenBSD qui recouvre l'intégralité du disque, la définit active et installe le code MBR OpenBSD. Cela équivaut à répondre "yes" à la question "use *all* of ..." précédente. Vous voudrez certainement faire cela sur un nouveau disque.
* p ou print : Montre la table des partitions courante en secteurs. "p m" montrera la table en méga-octets, "p g" la montrera en giga-octets.
* e ou edit : Editer ou modifier une entrée de la table.
* f ou flag : Marquer une partition comme active, ce sera celle depuis laquelle le système démarrera.
* u or update : Met à jour le MBR avec le code de boot d'OpenBSD, similaire à "reinit", si ce n'est que cela ne modifie pas la table des partitions existante.
* exit et quit : Soyez prudents, car certains utilisateurs ont l'habitude d'utiliser "exit" et "quit" qui ont des sens opposés.

Mon impression : qualité, sérieux, professionnalisme. J'ai vu juste une seule faute dans le texte français.
Ton idée de disque dédié est bonne, mais cela ne te met pas l'abri de l'écrasement du MBR. Comme je n'en suis pas là, il te faudra être très vigilante : ne pas modifer le MBR, car je ne sais pas si les BSD démarrent les autres OS. Je n'ai eu aucun problème avec NetBSD et FreeBSD pour préserver le MBR, mais avec OpenBSD, je ne sais pas.
Par contre, tu pourras facilement démarrer XBSD par chainage avec Yast, et même drakconf de Mandriva.

Quand je t'ai surnommée Théodora de Raadt, c'était en même temps de la vacherie (je me suis dit : elle est encombrée par son ego), et en même temps un compliment, car je savais que cela te ferait plaisir, car tu t'identifies partiellement à Theo de Raadt.

La route vers OpenBSD est un peu longue, mais cela en vaut la peine.
Tu risques d'avoir des problèmes pour démarrer un bureau, car avec FreeBSD, il fallait lancer en root il me semble :

startx pour lancer X window
et
startkde

Maintenant que je préfère Gnome, je ne saurai pas le lancer.
Mais comme je ne suis pas tellement habitué aux "ports", j'avais quelques problèmes, en particulier avec l'interface en anglais de sysinstall
Mais le comportement des fenêtres d'applications était très différent et déroutant : elle se déplaçaient et se dimensionnaient avec la souris.
De plus, les icônes de la barre de titre ont des fonctions différentes.

Avec les BSD, il va falloir éditer les fichiers de config.
La première difficulté, c'est de configurer et démarrer X Window, et après de démarrer un bureau.
J'avais des difficultés à cause de l'anglais. Ce ne sera peut-être pas ton cas.
Bonne route,

alhner