PDA

Afficher la version complète : A propoos du "greeter" (gdm, kdm, xdm, etc.)



ahlner
29/10/2011, 22h42
Salut,

Que ce soit pour openSUSE, Mandriva, Debian et dérivées, j'aimerais mieux comprendre le processus de démarrage, notamment qui démarre le greeter.
Aussi, où est inscrit le nom du greeter.
Bien que je sache ce qu'est un niveau d'exécution (runlevel), je ne comprends pas bien comment un programme démarre avec tel runlevel.
Dans openSUSE, il existe un outil qui rend cela moins obscur, notamment dans le mode Expert.
Mais ce qui m'intéresse, c'est ce qui est commun à toutes les distributions.
Que le noyau soit dans une rpm ou une deb ne change pas grand chose, sauf que Debian voit les choses ainsi :
-runlevel 0 : arrêt
-runlevel 1 : mono-utilisateur
-runlevel 2 à 5 : avec X window
-runlevel 6 : redémarrage

Est-il possible depuis grub (legacy et grub-pc), de fixer le runlevel d'un système.
Par exemple le faire démarrer en runlevel 1, même si l'interface graphique est installée.
Merci pour vos réponses sur ce sujet hachement difficile.

spourre
30/10/2011, 10h54
Salut,

Mais ce qui m'intéresse, c'est ce qui est commun à toutes les distributions.
Que le noyau soit dans une rpm ou une deb ne change pas grand chose, sauf que Debian voit les choses ainsi :
-runlevel 0 : arrêt
runlevel 1 : mono-utilisateur
-runlevel 2 à 5 : avec X window
-runlevel 6 : redémarrage

Est-il possible depuis grub (legacy et grub-pc), de fixer le runlevel d'un système.
Par exemple le faire démarrer en runlevel 1, même si l'interface graphique est installée.
Merci pour vos réponses sur ce sujet hachement difficile.

Bonjour,

Curieux, dans ta description il manque un niveau mufti-utilisateurs avec réseau activé et pas de GUI. Dans notre SuSE à nous qu'on aime, c'est le niveau 3.
1) de manière temporaire: au boot, sur la ligne de paramètres, mettre init 3 (pour la SuSE).
2) de manière permanente: fixer le bon niveau du paramètre dans le fichier /etc/inittab:
# The default runlevel is defined here
id:5:initdefault:

Il doit aussi être possible de bricoler dans le menu menu.lst de grub mais, AMHA, c'est pas bô ;-)

--
Sylvain

ahlner
30/10/2011, 11h09
Salut spourre

Merci pour ta réponse.
Ce n'est pas curieux que je n'évoque pas tous les "runlevel", car la liste concerne Debian qui en utilise moins.
Dans la branche xBSD, c'est pareil, il y en a moins aussi.

J'ajouterais que j'ai publié le message dans "Espace Linux général", "Questions générales".
De plus, je ne suis chauvin dans rien pour Linux, même pas par exemple pour Mandriva qui est ma distrib préférée sur le plan sentimental, parce que Française.
Cependant, il est indéniable qu'openSUSE est l'une des plus abouties, des plus conviviales. Notons qu'elle dispose de moyens très conséquents.
Mandriva en est très proche. Linux Mint Debian Edition s'en approche aussi.

spourre
30/10/2011, 18h20
Ce n'est pas curieux que je n'évoque pas tous les "runlevel", car la liste concerne Debian qui en utilise moins.
Dans la branche xBSD, c'est pareil, il y en a moins aussi.

J'ajouterais que j'ai publié le message dans "Espace Linux général", "Questions générales".
.

Bonsoir,

Le curieux que je mentionnais, c'est que ta liste ne prend pas en compte un mode de fonctionnement pourtant courant , multi-users avec réseau activé, qui n'est pas propre à SuSE.
Ma réponse, comme tu as pu le constater, n'est pas spécifique à la SuSE. La ligne de commande de grub, au boot, permet de se sortir d'un mauvais pas lorsque le driver graphique bug.
Le fichier /etc/inittab, ça fait 25 ans que le trouve sur des *NIX ;-)
Quant à SuSE, même si je lui fais parfois une infidélité, j'y reviens toujours. La virtualisation aide bien à tester sans tout casser. En ce moment, j'ai une Fedora 15 sur le feu.

--
Sylvain

ahlner
30/10/2011, 21h44
Je me suis déjà servi de inittab il y a quelques années plus tôt avec l'aide de l'ami thveillon.
Seulement voilà, la distrib en question n'a pas de fichier /etc/inittab : c'est la LinuxMint 11 (Katya), basée Debian, qui d'après mes manips utilise upstart.
Une précision concernant les LM de 1 à 11 : elles sont basées Debian-Ubuntu.
Pour LMDE (Debian Edition), la team se détache d'Ubuntu pour s'approcher davantage de Debian.

spourre
31/10/2011, 00h27
Merci du renseignement.
AMHA, ils sont en train de reproduire ce qui a tué les vrais UNIX, les incompatibilités grandissantes
Je sais qu'UNIX garantissait la portabilité des sources et non des binaires (à des adaptations mineures près) mais à force de ne plus respecter le FHS ou les scripts, on a multiplié les chapelles.

--
Sylvain