• Ian Murdock, créateur de Debian nous a quitté

    Ian Murdock avait créé Debian, la fameuse distribution GNU/Linux, à l'âge de 20 ans. Il commença alors une longue carrière au service du monde libre, devenant par la suite directeur général de la fondation Linux. Au delà de la distribution Debian (qui sert de base à Ubuntu), à 42 ans, il avait à cœur de faire partager sa droiture, son éthique qui sert de base au développement des logiciels libres.
    C'est un grand monsieur qui a fait le choix de nous quitter ce 31 décembre. 2015 aura définitivement été une année de Merde.

    Les raisons de son départ restent floues à cette heure, mais il était engagé contre les dérapages nombreux des forces policières aux USA où il vivait depuis de nombreuses années. Ses derniers tweets évoquaient les pressions policières dont il était l'objet comme défenseur de nos libertés.


    Il laissera une vision où le logiciel est un élement d'une société libre, qui place l'homme au cœur de tout.
    Salut à toi.
    Commentaires 12 Commentaires
    1. Avatar de ahlner
      ahlner -
      Nos pensées solidaires à ses proches, dont Debra, son épouse.
      Rappel : Debian, contraction de Debra et Ian.
    1. Avatar de pierrotbj
      pierrotbj -
      Salut Ian,
      Le monde du libre continuera de vivre à travers ta plus belle réalisation : Debian
      Kisses to Debra
    1. Avatar de Antoine
      Antoine -
      (Ils étaient divorcés)
    1. Avatar de Grenouille
      Grenouille -
      (Ils étaient divorcés)
      Je n'osais pas le dire
    1. Avatar de ahlner
      ahlner -
      Je pensais qu'ils vivaient cette aventure ensemble ...
    1. Avatar de Grenouille
      Grenouille -
      D'après Wikipedia, Ian et Debra se sont séparés en 2007.

      Les circonstances de sa mort sont encore très floues, ce qui ne m'empêche pas de trouver idiot de choisir de se donner la mort, peu importe la situation.

      Quoi qu'il en soit, un grand merci pour tout ce qu'il a apporté à l'humanité et au logiciel libre en particulier !
    1. Avatar de ahlner
      ahlner -
      Citation Envoyé par Grenouille Voir le message
      D'après Wikipedia, Ian et Debra se sont séparés en 2007.

      Les circonstances de sa mort sont encore très floues, ce qui ne m'empêche pas de trouver idiot de choisir de se donner la mort, peu importe la situation.

      Quoi qu'il en soit, un grand merci pour tout ce qu'il a apporté à l'humanité et au logiciel libre en particulier !
      J'ai lu dans un forum : Debian=NSA
      Imagine qu'il ait subi des pressions pour agir contre son idéal.
    1. Avatar de Grenouille
      Grenouille -
      Oui, c'est possible, mais plutôt que de se donner la mort, il y a tellement de choses à faire sur cette planète qui a bien besoin de gens ayant encore quelques idéaux !
    1. Avatar de ahlner
      ahlner -
      Citation Envoyé par Grenouille Voir le message
      Oui, c'est possible, mais plutôt que de se donner la mort, il y a tellement de choses à faire sur cette planète qui a bien besoin de gens ayant encore quelques idéaux !
      Peut-être saurons-nous qui l'a aidé à se suicider.
    1. Avatar de manchette
      manchette -
      42 ans ca fait mal, courage aux proches !
    1. Avatar de moniroje
      moniroje -
      Comme ahlner, je me méfie des annonces de suicides de ceux qui sont droits dans leurs bottes...
      Ian Murdok, on ne t'oubliera pas, la Liberté n'oublie pas ses défenseurs.
    1. Avatar de xiloa
      xiloa -
      MISE A JOUR
      Les circonstances du décès de Ian Murdock sont effectivement très obscures. Ce que l'on sait :
      - son compte twetter depuis des semaines rendait compte de l'action de Ian Murdock contre les violences policières.
      - Le compte twetter de Ian, le 28/12, exprime une volonté de suicide.
      - Le décès de Ian Murdock est constaté le 28/12, mais il faut attendre plusieurs jours pour que l'information soit rendu publique par la police de San Francisco, qui l'avait arrêté pour trouble à l'ordre public quelques heures avant. Le chef de la police de SF parle de suicide.

      N'en tirons aucune conclusions hatives en l'absence d'informations plus précises. Il n'empeche qu'en l'occurence, les faits restent étonnamments flous et imprécis, plus d'une semaine après le drame.