• openSUSE Leap 42.3 : le retour du caméléon

    Aujourd'hui sort openSUSE Leap 42.3 ! Après plusieurs mois de développement en mode rolling release, la nouvelle version de la distribution phare du projet openSUSE s'est figée il y a une semaine. Elle est maintenant prête à être utilisée par tous.

    openSUSE Leap 42.3 est…

    Toujours plus stable

    openSUSE Leap se base sur SUSE Linux Enterprise (SLE), la distribution commerciale de SUSE.

    Après avoir déjà ajouté de code source de SLE 12 dans Leap 42.2 par rapport à la 42.1, Leap 42.3 va plus loin en intégrant encore d'avantage de paquets de SLE 12 SP 3 et en synchronisant de nombreux paquets communs. Leap 42.3 possède tous les outils pour configurer et utiliser le gestionnaire de volumes logique (LVM) ainsi que des outils pour analyser, extraire et modifier les images des micrologiciels UEFI. Cette publication dispose aussi de paquets tels que LLVM pour des optimisations lors des phases de compilation, d'édition des liens, d'exécution et d'inactivité. La base de code partagée permet à openSUSE Leap 42.3 de bénéficier d'une maintenance améliorée et de correctifs à la fois de la part de la communauté openSUSE et de celle des ingénieurs de SUSE.

    Prête à être utilisée comme serveur

    openSUSE Leap 42.3 offre la possibilité de sélectionner un profil Serveur durant l'installation. Sans environnement graphique, une installation serveur de Leap est prête à effectuer tout ce que vous attendez. Une tâche aussi triviale que mettre en place une plate-forme Web ou Mail devient plus facile que jamais, tout comme des projets complexes incluant de la virtualisation ou des technologies à base de conteneurs. Par exemple, les utilisateurs à la recherche d'un service de type « Exchange » peuvent bénéficier de la dernière version de la plate-forme collaborative Kopano qui intègre la prise en charge de Thunderbird, Outlook et des clients mail mobiles.
    Il faut également rappeler que Leap, ainsi que les autres distributions openSUSE et SLE, prennent en charge un installeur en mode texte complet, offrant le même niveau de fonctionnalités qu'une version graphique. L'installeur est tout à fait en mesure d'effectuer des installations à distance, en utilisant VNC ou SSH, ce qui vous permet de configurer votre serveur openSUSE Leap sans avoir besoin d'en être à proximité.

    Propose des environnements de bureau familiers

    Plasma 5.8 et GNOME 3.20 sont toujours disponibles dans Leap ainsi que plusieurs autres environnements de bureau. Leap 42.3 fournit la version avec support étendu (LTS) de KDE Plasma 5.8 et offre ainsi une fiabilité et une stabilité de KDE excellentes. La version 3.20 Delhi de GNOME offre une stabilité, une facilité d'utilisation et une accessibilité accrues. L'inclusion de ces environnements de bureaux donnera sans nul doute un sentiment de familiarité et de cohérence aux utilisateurs.

    Dispose d'un noyau au support étendu

    Leap 42.3 continue d'utiliser le noyau Linux 4.4 LTS. Les versions mineures 70 et suivantes du noyau 4.4 ont amélioré de nombreux pilotes et ont apporté des améliorations dans la prise en charge des architectures ARM, ARM64 (AArch64) et PowerPC (PPC). Cette version du noyau améliore la protection de la pile face aux dépassements de mémoire.

    Commentaires 40 Commentaires
    1. Avatar de Vigen
      Vigen -
      Re !!

      Mal assumé ? je ne pense pas, je crois plutôt que tu as mal lu les relases notes de Leap.
      A savoir que le cycle de développement est complétement différent de la famille 13.xx, puisqu'il se cale sur celui de la version entreprise.
      C'est ce qui te surprend dans cette nouvelle numérotation. Pourtant ce changement fut annoncé à maintes reprises:
      https://fr.opensuse.org/Portal:Leap
      "Leap signifie « saut » en anglais. Ce nouveau nom marque en effet une avancée, du moins un changement dans la façon de « faire » openSUSE : contrairement aux versions précédentes ne portant pas ce nom, openSUSE Leap est basée sur un cœur de SUSE Linux Enterprise (SLE)."

      Usabilité....https://fr.wiktionary.org/wiki/usabilit%C3%A9

      Pour avoir utilisé Plasma sur pas mal de distribution, celui-ci n'est pas encore super stable, enfin du moins, de mon point de vue et de ce que j'attends d'un environnement de bureau. Et pourtant c'est celui que j'ai utilisé le plus.
      Après, je ne comparerais pas plus en avant debian et openSUSE, parce qu'au final, ça n'as pas beaucoup de sens, et elles ont toutes les deux, leurs publics.
    1. Avatar de passionlinux
      passionlinux -
      Re Vigen, ça fait plaisir de reparler avec un ami
      En faite ce qui me chagrine avant tout, c'est pas la numerotation qui est a 40 lieux d'etre compréhensible, en effet on passe de 13.3 a 42.1 puis on retourne a 15.x, non ce qui me chagrine c'est de devoir faire des manipulations qui n'ont pas lieu d'etre, si c'est seulement des services pack alors ça doit être transparent. Les services pack de windows sont invisible pour l'utilisateurs, pour lui c'est seulement des mises a jour, les service pack de debian sont invisible, bref, c'est ce truc la que je pige pas.

      Pour la numerotation c'est du grand n'importe quoi, mais on s'en fout c'est pas ça qui fait un bon produit...

      Je viens de regler mon dernier soucis de stabilité qui est du a un reglage, le rendu des effet. Bref a part des petits manques comme le fait de ne pas pouvoir changer la qualité d'impression, je n'ai plus de griefs contre.

      Pour comparer opensuse et debian tu as raison,

      Amicalement
    1. Avatar de sogal
      sogal -
      @passionlinux : en fait il ne faut pas voir le terme "Service Pack" comme sous Windows. On emploie ce terme faute de mieux mais de ce que j'ai pu lire je ne pense pas que ce soit un terme employé par le projet openSUSE, du tout. C'est simplement une nouvelle version mineure.

      Comme tu l'as justement fait remarquer, on est plus du tout sur le modèle 13.1 → 13.2 ou encore Debian 8.0 → 9.0.
      Les versions mineures ne sont que des versions de rafraîchissement d'une version majeure de Leap (42 actuellement puis 15). Si une comparaison devait être faite, ce serait comme les point releases de Debian (8.3, 8.4 etc... ) voire de CentOS (7.3).

      C'est donc normal que la base ne bouge que très très peu, c'est la raison d'être même de Leap et ce qu'en attende ses utilisateurs. En revanche, un bon nombre de paquets non critiques (donc pas le kernel ni l'UI) ont été mis à jour et ça, ça fait plaisir (et sur certains ça fait même du bien :p ).
    1. Avatar de arnaudk
      arnaudk -
      Une question se pose : l'avenir de SUSE Linux Enterprise Desktop, puisqu'OpenSUSE semble désormais suivre le même principe (stabilité, versions mineures, et pas de grosses mises à jour avant 2-3 ans)
    1. Avatar de Vigen
      Vigen -
      Bonjour,

      C'est tout à fait différent, la version entreprise, bénéficie d'un support payant, et de toute une palette de produits, non disponible pour Leap.
      Je ne m'inquiète pas pour l'avenir de SUSE, au vu du chiffre d'affaire

      Vigen.
    1. Avatar de elleaime
      elleaime -
      Bonjour
      Comme beaucoup, migration sans gros soucis avec un zypper dup. A priori, j'ai juste perdu quelques codecs, donc rien de bien méchant.
    1. Avatar de Vigen
      Vigen -
      Merci pour le retour

      Concernant les codecs, ce sont ceux du dépot Packman?

      Vigen.
    1. Avatar de elegouhinec
      elegouhinec -
      Bon je vais tenter cette migration, merci aux développeurs
    1. Avatar de elleaime
      elleaime -
      L'option "Autoriser le changement de fournisseur" n'était pas activée donc tous mes codecs ne venaient pas de Packman, Totem fonctionnait avant et VLC fait un petit caprice (Totem et MPlayer fonctionnent mieux avec la mise à jour vers Packman)
    1. Avatar de elegouhinec
      elegouhinec -
      zypper dup çà n'a pas marché chez moi, j'ai modifié les sources en 42.3 . IMPECCABLE
    1. Avatar de Bernado82
      Bernado82 -
      Perso j'ai utilisé la méthode suivante pour passer de Leap 42.2 à la version 42.3:

      - utilisation du DVD d'installation (en fait copié sur clef USB) en mode "Mise à jour".

      - lorsqu'à été proposé de supprimer les dépôts configurés, j'ai choisi de les réactiver et de changer toute référence à la 42.2 en 42.3, sauf pour ceux que je savais non (encore) dispos pour Leap 42.3.

      - plus tard il m'a été proposé de résoudre manuellement un problème avec un librairie gstream, il suffisait juste de conserver une version obsolète (de mémoire, il me semble que j'avais eu le même problème en passant de 42.1 à 42.2).

      - ensuite il y a eu un avertissement sur l'installation du rpm Mesa-dri-nouveau (après avoir annulé son installation, je l'ai finalement installé plus tard via YaST).

      - par contre, vu que mon système n'était pas tout à fait à jour, pendant l'installation les rpm de kdepim-addons & kdepim-addons-lang n'ont pus être trouvés dans les dépôts de Leap 42.3 car déjà proposés dans une version plus récente que celle recherchée, d'où l'importance d'avoir un système à jour avant de lancer un passage à la version suivante, pour autant justement que comme moi on change manuellement l'URL des dépôts.

      - une fois la mise-à-jour terminée et le système redémarré, un passage par YaST m'a proposé de retenter l'installation des rpm échoués.

      Conclusion, j'ai pu migrer vers Leap 42.3 tout en conservant Plasma 5.10.4!

      Fichier joint 3779

      Par contre, vu que j'ai oublié de décocher la case qui fait que l'installeur conserve une copie des paquetages modifiés lors de la mise-jour, j'aimerai savoir dans quel dossier est stockée cette copie pour récupérer de la place sur la partition système, une fois celle-ci supprimée...
    1. Avatar de Antoine
      Antoine -
      Citation Envoyé par Bernado82 Voir le message
      Par contre, vu que j'ai oublié de décocher la case qui fait que l'installeur conserve une copie des paquetages modifiés lors de la mise-jour, j'aimerai savoir dans quel dossier est stockée cette copie pour récupérer de la place sur la partition système, une fois celle-ci supprimée...
      /var/adm/backup d'après la doc. Enfin, juste certains fichiers modifiés, pas de paquets entiers.
    1. Avatar de Doctor Who
      Doctor Who -
      Citation Envoyé par arnaudk Voir le message
      Une question se pose : l'avenir de SUSE Linux Enterprise Desktop, puisqu'OpenSUSE semble désormais suivre le même principe (stabilité, versions mineures, et pas de grosses mises à jour avant 2-3 ans)
      Lors d'un salon Paris OpenSourceSummit, les personnes de SUSE m'ont expliqué qu'il se concentrait sur la partie serveur et stack et utilises le projet communautaire pour la partie desktop (en incluant le support)
    1. Avatar de Vigen
      Vigen -
      Citation Envoyé par Antoine Voir le message
      /var/adm/backup d'après la doc. Enfin, juste certains fichiers modifiés, pas de paquets entiers.

      Bonjour,

      Merci du retour, je n'avais jamais fait attention à cette option.
      Une fois la migration finie, le contenu de ce dossier peut-être effacé sans crainte?

      Vigen.
    1. Avatar de Bernado82
      Bernado82 -
      Comme indiqué par Antoine, il n'y a pas beaucoup d'espace récupérable à vouloir effacer le contenu de /var/adm/backup/, dommage! Donc autant conserver cette saugegarde.

      Alors à la place je suis allé donner quelques coups de hache dans les snaphots créés par snapper pour récupérer un peu des 9 Go "mangés" lors du passage à Leap 42.3, vu que j'ai fait le choix de conserver Plasma 5.10.4 à jour en conservant certains dépôts pour éviter une régression vers une version antérieure (c'est vrai que mon système ressemble plus ainsi à un mix entre Leap et Tumbleweed).

      Un truc qui n'a rien à voir et qu'il serait intéressant d'évoquer ailleurs:

      Y a t-il sur openSUSE beaucoup d'utilisateurs de FireJail (une sorte de "Sandboxie" pour Linux)? Je ne l'ai quasiment pas utilisé sur Leap, mais il y a quand même des rpm dispos pour l'installer.

      https://firejail.wordpress.com/
      https://sourceforge.net/projects/fir...iles/firejail/
      https://sourceforge.net/projects/fir...les/firetools/

      Pour des versions pas toujours à jour mais dans des dépôts openSUSE:
      https://software.opensuse.org/packag..._term=firejail
      https://software.opensuse.org/packag...term=firetools

      Personnellement, j'aimerai bien avoir sous Linux un équivalent (facile à utiliser et à configurer) de Sandboxie sous Windows, notamment pour lancer un navigateur web dans un environnement 100% "secure".

      EDIT (29/08): récemment, alors que je n'ai rien configuré pour cela, je me suis aperçu que les applications pour lesquelles un profil Firejail existait déjà étaient systématiquement lancées via Firejail de façon transparente avec comme conséquence que par exemple dans Opera seul le dossier Téléchargement était accessible. J'ai donc désinstallé Firejail & FireTool, quoique pour le conserver j'aurai pu reconfigurer les profils déjà prédéfinis dans /etc/firejail/.

      Fichier joint 3780Fichier joint 3781
    1. Avatar de Antoine
      Antoine -
      Citation Envoyé par Bernado82 Voir le message
      Un truc qui n'a rien à voir et qu'il serait intéressant d'évoquer ailleurs:

      Y a t-il sur openSUSE beaucoup d'utilisateurs de FireJail (une sorte de "Sandboxie" pour Linux)? Je ne l'ai quasiment pas utilisé sur Leap, mais il y a quand même des rpm dispos pour l'installer.

      https://firejail.wordpress.com/
      https://sourceforge.net/projects/fir...iles/firejail/
      https://sourceforge.net/projects/fir...les/firetools/

      Pour des versions pas toujours à jour mais dans des dépôts openSUSE:
      https://software.opensuse.org/packag..._term=firejail
      https://software.opensuse.org/packag...term=firetools

      Personnellement, j'aimerai bien avoir sous Linux un équivalent (facile à utiliser et à configurer) de Sandboxie sous Windows, notamment pour lancer un navigateur web dans un environnement 100% "secure".
      Tu ferais mieux d'ouvrir un nouveau topic
    1. Avatar de Mirliton
      Mirliton -
      Bonjour à tous !
      Passage à la 42.3 sans souci particulier hormis la réinstallation des pilotes nvidia.

      A noter que l'update via le dvd n'a pas fonctionné.
      Je suis donc passé par la console et zypper...
      Un léger problème survient avec Thunderbird mais fera l'objet d'un post séparé.
      Un souci de codecs perdus aussi... !
    1. Avatar de elleaime
      elleaime -
      Citation Envoyé par elleaime Voir le message
      [...]et VLC fait un petit caprice [...]
      J'ai retrouvé un VLC fonctionnel en virant le paquet VLC-Codecs (version 2.2.6)
    1. Avatar de pierrotbj
      pierrotbj -
      J'ai un peu galéré avec Zypper, il m'a jeté vers la fin de l'upgrade.
      J'ai tenté la mème chose à partir d'un ISO, ça a été un peu mieux mais plantage vers la fin de la mise à jour.
      Du coup, je me suis lancé vers une nouvelle installation. Là, super !
      Mis à part VLC , HPLIP et deux bricoles de plus à installer, tout c'est déroulé sans aucun problème.
      Rien de perdu, mème pas le fond d'écran.
      De plus, alors que mon PC avait l'air de ramer de plus en plus grave, il semblerai qu'il ai retrouvé sa jeunesse.
    1. Avatar de Grenouille
      Grenouille -
      Distribution très réussie, félicitations aux développeurs! S'il reste bien quelques angles à arrondir, ça tourne comme une horloge. Je l'ai installée en remplacement de ma Chakra sur mon PC principal, qui tournait très bien aussi d'ailleurs, mais récemment j'ai été agacé par la mise à jour de Firefox (pas ESR) qui a rendu tous mes modules complémentaires incompatibles, dont ublock qui est pour moi incontournable, aussi je me suis dit que comme ça faisait longtemps que j'avais plus changé de distribution, c'était l'occasion de tester le nouveau caméléon! À voir sur le long terme si je l'adopte ou si je retourne sur Chakra, mais en tout cas c'est un plaisir de voir comme openSUSE se porte bien! Je repense nostalgiquement à ma première openSUSE 11.0...