• tumbleweed-cli ou comment ralentir Tumbleweed à la demande


    Un travail urgent à faire ? Pas le temps de faire une mise à jour complète de Tumbleweed, mais besoin d'installer un nouveau logiciel, sans tirer toutes les nouvelles dépendances du dernier snapshot ? tumbleweed-cli est pour vous !

    Du stockage des snapshots de Tumbleweed

    Grâce à Jimmy Berry, les anciens snapshots de Tumbleweed sont maintenant disponibles pour quelques temps dans des dépôts séparés - dans un stockage AWS S3 si j'ai bien suivi.

    tumbleweed-cli
    est un outil très simple qui voit ces dépôts et permet de changer la configuration de zypper pour pointer vers un de ceux-là, au lieu du dépôt standard.

    Démonstration en vidéo :



    Cas d'utilisation

    Pourquoi faire cela ? Principalement pour casser le rythme de la rolling release en cas de besoin.

    Par exemple, en cas de grosse mise à niveau qui tombe à un mauvais moment (travail urgent à finir, connexion internet lente, ...), on peut toujours installer des logiciels sans risque d'incohérence, en utilisant le dépôt d'un snapshot donné.

    Prenons un autre cas.

    Imaginons qu'une mise à jour casse un comportement du système crucial pour vous. Cela ne devrait pas arriver souvent grâce aux tests d'openQA mais imaginons. Si vous êtes dans ce cas donc, vous pouvez facilement revenir en arrière grâce à Btrfs : un simple snapper rollback et vous voilà de nouveau opérationnel. Mais ensuite, que faire ? Pendant que vous attendez la correction du bug, vous risquez de tomber sur des soucis de dépendances si vous voulez installer un nouveau logiciel. Avoir le dépôt d'un snapshot qui marche chez vous peut donc servir en attendant.



    En fait, tout cela permet d'utiliser Tumbleweed comme une fixed release en cas de besoin. Le risque alors est de trop s'attarder sur un snapshot donné, et d'oublier que la rolling release ne s'arrête jamais, en particulier concernant les mises à jour de sécurité...

    Voici donc un outil bien pratique, mais à utiliser avec modération ;-) ■

    Sources :