Aller au contenu principal
Sujet: Pour les paresseux, Salix 15.0 (Lu 2588 fois) sujet précédent - sujet suivant

Pour les paresseux, Salix 15.0

Je viens d'installer Salix OS   (Xfce) 15.0 sur mon portable Dell E5400 datant de 2010 (Intel Core 2 Duo T7250 2 x 2 GHz, 3 Go de Ram, DD rotatif). C'est une dérivée datée de Slackware simplifiant l'accès au monde de la distribution mère.

Eh bien! c'est une très bonne surprise! Le système se charge rapidement et son utilisation est fluide (seul le premier lancement de grosses applications prend un peu de temps). Si mes souvenirs sont bons, une installation minimale de Debian suivie de l'installation d'Xfce ne m'avait pas donné un aussi bon résultat sur la même machine. 

Aucun souci avec la connexion en wifi. Je n'ai pas testé le bluetooth que je n'utilise presque pas.

La configuration graphique d'un pare-feu de base peut se faire avec gufw (paquet gui-ufw sur Salix 15.0). Mais il y a deux paquets gui-ufw disponibles. Pour l'un l'application se lance et pour l'autre non car il lui manque kdesu  :o  (tout ça est confondant mais c'est peut-être en cours de résolution). La permanence de la configuration du pare-feu au redémarrage requiert d'écrire dans le fichier /etc/rc.d/rc.local, je crois que c'est spécifique à Slackware, mais c'est bien documenté.

Puisque j'évoque la documentation, le guide de démarrage est parfait et bien que manquant de fraîcheur le wiki est une bonne ressource aussi.

Une autre très bonne surprise est apparue avec l'installation de ma multifonction Canon en wifi. Pour l'impression je préfère utiliser le driver propriétaire et Canon fournit des paquets deb et rpm, à priori inutilisables à sec ici, ainsi que le fichier source du pilote. Je m'attendais donc à devoir compiler le programme à partir du fichier source. Eh bien non! le pilote propriétaire Canon pour l'impression (cnijfilter2) est fourni sous forme d'un paquet directement installable, et il fonctionne. Pareil pour le pilote propriétaire du scanner (scangearmp2) mais le scanner est reconnu grâce à Sane sans qu'il soit nécessaire d'installer quoique ce soit. 

Je dois utiliser une AppImage pour la synchronisation avec mon cloud Infomaniak. Elle fonctionne elle aussi, aucun problème rencontré dans l'immédiat si ce n'est ultérieurement, au reboot, avec le trousseau de clés invisible (le démoniaque Gnome Keyring) qui veillait sur ma connexion au cloud en me demandant alors un énigmatique mot de passe. J'ai réglé le problème et ce dérangement passager n'est pas propre à Salix.

Au besoin, Flatpak est préconfiguré avec Flathub qui dispose d'une entrée dans le menu Xfce. Pareil pour l'installation des codecs, une entrée dans le menu.

Visuellement c'est très propre. Le thème clair par défaut et son équivalent en sombre, ainsi que leurs fonds d'écran respectifs, me plaisent beaucoup.

À vue de nez les montées en versions me paraissent un peu fastidieuses à effectuer. Mais c'est bien documenté à nouveau et Salix collant au long cycle de développement de Slackware (bien plus qu'une paire d'années entre deux versions), on a largement eu le temps de reprendre son souffle s'il fallait au pire réinstaller le système.

C'est sans intérêt sur mon Dell mais selon la documentation d'Xfce il faut Xiccd pour appliquer un profil d'affichage (issu d'une d'un calibrage de l'écran par exemple). Pas d'Xiccd répondant à l'appel dans les dépôts et je sèche pour le moment sur la question, y compris plus largement dans un environnement Slackware (compilation et bidouilles en tous genres).

Globalement c'est une expérience plutôt positive, surtout pour équiper rapidement et sans complication un pc d'appoint qui date. Mais le dernier point soulevé, plutôt négatif en l'état, serait une sérieuse interrogation pour moi si je devais utiliser Salix dès à présent sur ma tour plus performante (ce n'est pas du tout à l'ordre du jour, Tumbleweed faisant parfaitement l'affaire).

Edit : Je pensais que Salix était un poil plus rapide sur mon Dell que la très sympathique nakeDeb (Fluxbox). Je n'avais pas mesuré mais il fort probable que non car je viens de comparer à partir des versions 32 bits des deux distributions sur un petit Compaq genre Eee PC (nakeDeb est plus rapide, ça se vaut à la charge du système mais pas après, une fois en place).

Re : Pour les paresseux, Salix 15.0

Répondre #1
Épilogue d'une aventure, oui déjà :

Le paquet xiccd fait désormais partie des paquets officiels de la distribution  :)  Mais ce n'est pas encore satisfaisant à mon avis car il subsiste quelques blocages disons pas forcément naturels au niveau de la gestion des couleurs sur Xfce. Et là ce n'est plus xiccd qui serait en cause je pense mais colord (interface Xfce : xfce4-settings - Color Profiles), et  surtout à quelles règles il obéit dans Salix (puisque colord est soumis à Polkit).

J'ai déjà du reconstruire les paramètres Xfce pour qu'y apparaisse la gestion des profils de couleur mais je n'irai pas au delà car cela demande des compétences que je ne possède pas ou qui ne m'intéressent pas en elles-mêmes... ou parce que je suis trop vieux et pas informaticien de base.

Aperçu de la discussion sur le forum de Salix : https://forum.salixos.org/viewtopic.php?f=27&t=8539 (je ne m'exprime qu'en français, ce qui limite pas mal quand même sur ce forum).

J'apprécie néanmoins l'effort de cette distribution pour nous aider à mettre un pied dans le monde Slackware. Ce pourrait être satisfaisant à la longue (une aventure n'y suffira pas  ;) )

Et puis j'aime bien aussi la personnalité de Patrick Volkerding, fondateur et mainteneur de Slackware, et la façon simple dont Slackware répond à l'interrogation sur la non gestion des dépendances (pas de discours partisan... faire en fonction des moyens).

https://docs.slackware.com/slackware:faq
https://www.linuxquestions.org/questions/interviews-28/interview-with-patrick-volkerding-of-slackware-949029/

Dans le genre "difficile d'accès", et stable aussi, j'irais plutôt par là.

Mais en attendant j'ai tout à coup besoin de choses simples, bien documentées, exprimées en français et démonstratives sur un ordi un peu ancien. Une Debian-Facile est parfaite de ce point de ce point de vue (moins réactive sur mon pauvre Dell que la Salix, c'est sûr, mais tout est fonctionnel).