Aller au contenu principal
Sujet: Les touches magiques SysRQ et la valeur 184 (Lu 200 fois) sujet précédent - sujet suivant

Les touches magiques SysRQ et la valeur 184

Bonjour,

On peut se moquer mais pas me traiter de mytho car oui j'ai déjà réussi à planter Leap en dix jours de temps d'utilisation. Reboot sauvage (c'est pas bien d'où ce nouveau sujet) , expérimentation à l'arrache des snapshots, par bonheur ça fonctionne et je retrouve ma bonne humeur.

Les touches magiques SysRQ nom d'une pipe! Je les avais complètement oubliées celles-là, ne les ayant utilisé qu'une fois du temps de Mandrake ou Mandriva. Petit rappel : Ce sont des séquences et des combinaisons de touches pour essayer de sortir proprement d'un plantage.

Bref,  je révise la question, je constaste que ces touches magiques sont bien activées par défaut dans Leap et que par défaut il leur est attribué la valeur 184 (toutes choses vérifiables simplement dans Yast).

Cette valeur est en fait une limitation de l'usage des combinaisons de touches possibles car elles  ne sont pas anodines (elles titillent le noyau et le monsieur est rigoureux quand on s'adresse à lui).

Chez Ubuntu par exemple cette valeur est fixée par défaut à 176 et elle autorise trois actions successives à effectuer dans l'ordre.

https://doc.ubuntu-fr.org/touches_magiques

Comme on peut le lire sur cette page, 176 résulte d'une addition de valeurs équivalentes chacune à une action (attention, toutes les actions possibles ne sont pas listées dans le tableau).

Donc, par défaut chez openSUSE, avec la valeur 184, nous sommes autorisés à effectuer au moins une opération supplémentaire car je suppose qu'il y a une sorte de correspondance avec la politique d'Ubuntu à ce niveau (des opérations basiques à peu près compréhensibles pour un utilisateur lambda).

La question :  Par défaut que sommes-nous autorisés à faire pour tenter de sortir d'un plantage, comment et dans quel ordre?

J'ai essayé Alt-Sys-H pour consulter l'aide dans une console (Sys = Impr. Écran chez moi à priori), sans résultat soit dit en passant.

Maintenant, ce n'est pas vital non plus, j'avais fait une grosse boulette complètement idiote dont l'idée ne passe théoriqement pas par toutes les têtes.

Re : Les touches magiques SysRQ et la valeur 184

Répondre #1
Voici un peu de doc:

0 - disable sysrq completely
1 - enable all functions of sysrq
2 - enable control of console logging level
4 - enable control of keyboard (SAK, unraw)
8 - enable debugging dumps of processes etc.
16 - enable sync command
32 - enable remount read-only
64 - enable signaling of processes (term, kill, oom-kill)
128 - allow reboot/poweroff
256 - allow nicing of all RT tasks

Par simple test d'addition, je serai tenter de dire que 184 correspond à:

8 - enable debugging dumps of processes etc.
16 - enable sync command
32 - enable remount read-only
128 - allow reboot/poweroff


Re : Les touches magiques SysRQ et la valeur 184

Répondre #3
Par simple test d'addition, je serai tenter de dire que 184 correspond à:

8 - enable debugging dumps of processes etc.
16 - enable sync command
32 - enable remount read-only
128 - allow reboot/poweroff

C'est ce que confirme le fichier /usr/lib/sysctl.d/50-default.conf (je suis allé pêcher la doc  ;) )

16 - 32 - 128 correspondent aux combinaisons de touche Alt SysRq s u b et je comprends leurs effets supposés.
8 reste une énigme pour moi et je me demande si cela ne correspondrait pas par exemple à Alt SysRq c ("Redémarre via kexec pour faire un crashdump") afin peut-être, j'essaie de comprendre en lisant des trucs ici ou là, de récupérer des infos sur le crash?

Par bonheur je crois que si les combinaisons doivent être effectuées dans l'ordre, toutes ne sont pas obligatoires et on peut n'effectuer que celles que l'on comprend (Alt SyRq s u b dans mon cas). D'ailleurs la valeur 176 pour limiter l'usage des touches magiques était celle qui était définit par défaut dans de précédents versions d'openSUSE il me semble. Par bonheur aussi les touches magiques ne réagissant qu'aux ordres d'un clavier QWERTY,  avec les touches s u b nous ne sommes pas handicapés sur un clavier AZERTY (les touches correspondent).

Enfin, tout ceci pour autant que selon notre configuration matérielle, la touche SysRq corresponde bien à une touche Syst ou Imprim écran (ce n'est pas toujours gagné paraît-il).

Les touches magiques portent bien leur nom car elles sont très mystérieuses. Vaut mieux ne pas tout planter même si j'ai le sentiment que les systèmes actuels résistent bien aux redémarrages sauvages.


Re : Les touches magiques SysRQ et la valeur 184

Répondre #4
Un autre lien un peu différent de celui d'Ubuntu:
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Magic_SysRq_key
Oui merci, je l'ai consulté ainsi que la version en anglais (plus complète mais qui m'oblige à passer par un traducteur).

https://en.wikipedia.org/wiki/Magic_SysRq_key

L'avantage de la page Ubuntu est d'offrir une équivalence en touches des valeurs numériques.

Sur cette autre page (de Linuxtrick.fr) on constate par ailleurs que cette histoire d'équivalence engendre le doute parfois :

https://www.linuxtricks.fr/wiki/sysrq-ou-les-touches-magiques

Au besoin, et j'espère ne pas avoir à m'y coller, pour ma part je m'en tiendrai à ce que je comprends (et faut pas non plus avoir les doigts engourdis le jour fatidique  :D )