Aller au contenu principal
Sujet résolu
Ce sujet a été marqué résolu et ne nécessite aucune autre attention.
Sujet: Sources additionnelles de paquets  (Lu 178 fois) sujet précédent - sujet suivant

Sources additionnelles de paquets

Bonsoir,

Je rebondis un peu ici sur une discussion qui vient de se clore mais qui m'a intriguée sous certains rapports.

La documentation d'openSUSE répond souvent bien à mes questionnements mais elle me paraît parfois trop fragmentée pour saisir la logique globale de la distribution au regard des sources de paquets.

Je n'arrive pas en effet à hiérarchiser les sources additionnelles et leurs impacts respectifs sur la maintenance du système : Paquets communautaires et expérimentaux ou encore paquets provenant des dépôts de l'OBS? Dans quel ordre ça se joue pour garantir au mieux la stabilité (certains mots comme "expérimental" ne signifiant pas forcément plus de risques)?

Des questions analogues me viennent aussi à l'esprit quand j'envisage la mise à niveau future de la distribution (Leap bien entendu)... mais j'ai encore un peu de temps pour ça.


 

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #1
La hiérarchie est simple :

1 : les dépôts officiels + packman => fiabilité autour des 99% ;
2 : les autres dépôts => à tes risques et périls !


à plus,
oh!rocks

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #2
+1
Il faudrait peut être punaiser cela d'ailleurs :)

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #3
La hiérarchie est simple :

1 : les dépôts officiels + packman => fiabilité autour des 99% ;
2 : les autres dépôts => à tes risques et périls !


à plus,
oh!rocks
En ajoutant le dépôt libdvdcss dans le 1. et pour les compatibilités matériels les dépôts Nvidia, si on en a besoin avec une carte récente par exemple.
Les dépôts home semblent les plus "risqués" de tout ce que j'ai lu.
Ce qui est bien avec zypper, c'est le principe de "vendeur" qui fait qu’en ajoutant un dépôt, un paquet déjà installé sur le système ne sera pas automatiquement mis à jour sur une version du dépôt ajouté.

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #4
La hiérarchie est simple :

1 : les dépôts officiels + packman => fiabilité autour des 99% ;
2 : les autres dépôts => à tes risques et périls !

Bonsoir,

Quand on débarque les infos se téléscopent parfois (du coup c'est plutôt ma tête qui est fragmentée) et j'ai un moment cru que les dépôts OBS avaient quelque chose de plus officiel. Eh non! et c'est d'ailleurs clairement exprimé dans "Le guide non officiel" que j'avais pourtant lu pour accompagner ma prise en main.

Donc en théorie, pas de hiérarchie dans ce qui n'est pas fiable à 99%. En cas de besoin incontournable,  et s'il est difficile de se faire une idée de la "réputation" de tel ou tel dépôt qui n'a à priori pas de raison d'être malintentionné (le droit à l'erreur tout de même!), faut donc y aller au feeling... avec modération.

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #5
Les dépôts home semblent les plus "risqués" de tout ce que j'ai lu.
Ce qui est bien avec zypper, c'est le principe de "vendeur" qui fait qu’en ajoutant un dépôt, un paquet déjà installé sur le système ne sera pas automatiquement mis à jour sur une version du dépôt ajouté.
J'ai capté le concept de "vendor stickiness" et bien que manquant encore d'expérience, c'est très intéressant et rassurant.

Les dépôts home (j'ai vu ça, home:toto:paquet), plus "risqués"?

Je viens de comprendre un truc. Je  croyais à une distinction marquée entre ces deux sources :

https://software.opensuse.org/explore (paquets officiels, communautaires et expérimentaux)
et
https://download.opensuse.org/ (paquets chauds chauds mais labélisés par openSUSE)

Elles se recoupent en fait. Désolé, j'y suis maintenant.

Bon maintenant je vais prendre le cas concret du logiciel Darktable cité à maintes reprises ici et là. Avec lui c'est la folie. Des paquets communautaires et des expérimentaux en veux-tu en voilà... à quel saint se vouer?

Je suis donc allé sur le site officiel de Darktable , qui de fil en aiguille pour obtenir la dernière version stable à partir d'une tierce partie, me fait atterrir ici :

https://software.opensuse.org/download.html?project=graphics:darktable&package=darktable

Par recoupement, sur cette page, je constate que je suis susceptible d'obtenir un paquet classé comme expérimental (ça peut faire peur).

Pas de hiérarchie en termes de risques à priori, je peux le comprendre, mais pour faire un choix on est bien obligé de retenir si possible des critères et de faire un classement en définitive.

Je vais me faire la main avec Darktable... pour voir. J'ai bien pataugé soit dit en passant, et je me demande si nous sommes nombreux à passer par là en découvrant cet aspect de la distribution.

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #6
La plupart des utilisateurs se satisfont du choix des logiciels proposés par les dépôts officiels. :)

Perso, le seul dépôt externe que j'utilise est celui pour Sublime-Text qui est maintenu par l'auteur du logiciel, ce qui limite les risques d'incompatibilité.


à plus,
oh!rocks

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #7
Bah quand même il manque des logiciels principaux dans les dépôts de base.
Seafile c'est quand même quelque chose de courant et utilisé par un utilisateur "lambda" puisque équivalent à nextloud.

X2GO ça reste aussi ultra courant sous linux. :/

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #8
La plupart des utilisateurs se satisfont du choix des logiciels proposés par les dépôts officiels. :)

Perso, le seul dépôt externe que j'utilise est celui pour Sublime-Text qui est maintenu par l'auteur du logiciel, ce qui limite les risques d'incompatibilité.

Comme la plupart des utilisateurs je me satisfais du choix des logiciels, à une exception près peut-être... un peu comme toi d'ailleurs même si le cas de Sublime Text est différent de celui de Darktable, et un peu comme toi aussi d'ailleurs en me fiant à l'éditeur ou à ses recommandations.

Pour la petite histoire, je viens en effet d'installer Darktable 3.2.1 en comparant les dépendances installées avec celles retirées du paquet plus ancien préalablement désinstallé. Ce sont les mêmes, hormis une qui saute (libflickrurl0... normal, plus d'export possible vers Flickr depuis la version 3.0... et c'est sans importance). Et ces dépendances additionnelles sont vraiment peu nombreuses.

J'avance doucement et prudemment mais j'avance.

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #9
J'ai essayé d'installer un logiciel avec l'installation du dépôt Snapd et je n'ai pas réussit à l'avoir.
https://snapcraft.io/install/video-downloader/opensuse
C'est toute une galère pour installer le Snap Store et j'aime pas faire des choses que je comprend pas trop en mode sudo.
J'aimais bien video-downloader basé sur youtube-dl mais finalement j'ai trouvé VIDO dans les dépôt Opensuse.

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #10
C'est toute une galère pour installer le Snap Store...

Ah oui, je vois ça! Les snaps, faut déjà aimer. Dans le même genre, un peu moins décrié, même si personnellement je préfère aussi éviter, tu avais les flatpacks et c'est largement plus simple à mettre en place sur openSUSE visiblement :

https://en.opensuse.org/Flatpak

Et là tu pouvais aussi (blinder ton disque   ;D ) et installer Video Downloader.

https://flathub.org/apps/details/com.github.unrud.VideoDownloader

Dans ton cas, l'alternative VIDO aurait probablement été à mes yeux la meilleure solution.

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #11

[/quote]

tu avais les flatpacks et c'est largement plus simple à mettre en place sur openSUSE visiblement :

https://en.opensuse.org/Flatpak

Et là tu pouvais aussi (blinder ton disque   ;D ) et installer Video Downloader.

[/quote]

Je vais m'informer sur ce que sont les flatpacks, je ne connais pas.

Qu'est ce que tu veux dire par "blinder son disque" ?

Re : Sources additionnelles de paquets

Répondre #12
Qu'est ce que tu veux dire par "blinder son disque" ?
Je cite le snapstore à partir de ton lien mais ça vaut aussi pour les flatpacks :
Les snaps sont des applications empaquetées avec toutes leurs dépendances

Bah, un logiciel installé de cette façon occupe beaucoup plus d'espace disque. Ce n'est pas le seul inconvénient quoique l'on puisse aussi y trouver des avantages à des fins de test par exemple (mais pas que).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Flatpak

Un cas concret d'utilsation et de réflexion sur le sujet dans un environnement openSUSE :

https://blog.microlinux.fr/skype-linux-flatpak/